Archives de catégorie : blog – news

Novembre-décembre 2020 chez PERCHO

...et voilà, nous pouvons ouvrir nos arcades, reprendre le rythme. 
Pour cette fin d'année si particulière, j'ai choisi de privilégier le contact  
dont nous avons tant manqués pendant toute l'année. 

Ainsi, les heures d'ouverture de l'arcade sont élargis selon les horaires 
ci dessous.  Le choix d'ouvrir plus implique évidemment moins de temps 
pour des commandes ou pour les "percho-nalisations".
Il est donc  toujours  prudent de vous  renseigner auparavant.

Merci  de votre compréhension et au plaisir de vous retrouver 
en cette fin d'année que je souhaite la plus sereine possible.
 
Horaires Percho dès le 28 novembre 2020 : 
lundi-mardi-jeudi-vendredi : 13h00 à 18h00 
les mercredis: 11h00 - 18h00 
les samedis: 10h00 - 18h00 
et les  dimanches 29 11.2020 - 6-13-20 décembre 2020 : 10h00 - 17h30 mercredi 23 décembre : 10h00-18h00 jeudi 24 décembre 10h00-15h30 vendredi 25 décembre - fermé

Précisions :
Compte tenu de la situation que nous vivons, les horaires peuvent varier. - 
Les "percho"-nalisations des cartes ne sont pas à chaque fois réalisables 
"à la minute".  
la désinfection des mains à l'entrée, le masque et la distanciation de 1m50   
entre chacun-chacune est obligatoire dans mon arcade. 

T’as ka… solutions !

les solutions "Taka" sont arrivées ! 

....Eh non, je n'ai pas de site de vente en ligne. 
Sur mon site www.percho.ch je présente mon activité de manière générale, 
l'esprit dans lequel je travaille depuis tant d'années. 
Je défends l'idée qu'un artiste peut, pourrait vivre de son art, qu'il peut vendre 
ses propres travaux sans intermédiaire et surtout  pas  "à tout prix". 
C'est donc essentiellement  par coup de cœur que l'on choisit une carte, un objet, 
un tableau chez Percho.  

Avec un site de vente en ligne, la logistique est importante, 
faire des photos, des paquets, courir à la poste, c'est un autre métier. 
Certes, je le fais un peu pour ma communication internet, pour les réseaux sociaux,
par e-mail, whatsApp, etc...surtout en ce moment  où nos petites enseignes 
sont fermées et où les décideurs nous coupent les ailes. 
Je constate cependant que le temps "informatique" est un temps pris sur le 
temps "atelier". Communiquer sur internet, c'est bien, mais si je ne travaillais 
que par et avec internet, mon activité  perdrait tout ou partie de son sens. 
Pour ma part, j'aime peindre, dessiner, réaliser, travailler avec 
et pour des gens sympas que j'apprends à connaitre et réciproquement. 
J'aime vous rencontrer, vous voir et partager un moment avec vous. 

Alors, à toute celles et ceux qui imaginent qu'un site de vente en ligne 
est LA solution pour les petits commerces, une des conséquences,
(y'en a d'autres) c’est que l'on risque de donner l'habitude à la clientèle 
de ne plus se déplacer chez nous... et une habitude perdue met
plusieurs années à  être reconquise.

Au final et si tout le monde se met à ne vendre qu'en ligne,
des échoppes fermeront,  des rues se videront de leurs couleurs, 
de leur attractivité. 
Avant le "covid" déjà, une baisse  significative 
des visiteurs dans nos villes et notamment à Carouge était constatée.

En ajoutant maintenant essentiellement le commerce en ligne,
la clientèle sera attirée sur le net... 
est-ce bien cela que nous voulons mettre en place durablement ? 

Que cela soit un complément à une activité en direct est probablement imaginable.
Mais à long terme cependant, n'y aura-t-il pas une des 2 formules qui prendra 
le pas sur l'autre... laquelle ?  
De mon point de vue, abandonner "le contact en direct" au profit essentiellement 
d'une vente en ligne me parait peu adapté pour nos petites enseignes et
pour la VIE de nos cités.

Le contact en direct un "produit rare"... qui sera recherché dans l'avenir ! 

Essentiel… ou non ?

3 novembre 2020 Les décisions du Conseil d’État genevois  concernant la fermeture 
des petits commerces dit "non essentiels" est tombée dimanche et j'ai dû fermer 
mon arcade.  
 
Allez dire à un artiste qui vit, respire pour sa peinture, 
qui fait vivre son arcade-atelier en apportant depuis des années de la couleur 
à sa rue que ce n'est pas une activité essentielle, me parait particulièrement 
inadéquat, surtout de la part des personnes qui ont un salaire qui tombe 
régulièrement. 
Tout comme ces personnes, je paie des impôts, des taxes, des assurances, 
je vote, je donne mon avis, je suis un acteur modeste de notre société, 
mais un acteur quand même. Et du jour au lendemain, on me dit que
 je ne suis pas essentielle...?  
Je trouve cela blessant. 
Depuis le déconfinement du mois de mai, j'ai mis une protection plexiglas 
sur mon comptoir, du gel à disposition de la clientèle, 
j'ai porté le masque. J'ai fait ce qu'il fallait pour ne pas propager 
le virus et pour protéger les personnes qui entraient dans mon arcade.
 On m'a demandé d'être aussi un "policier", au risque de perdre des ventes, 
pour rappeler à l'ordre certaines personnes qui elles, 
ne faisaient pas attention. Je n'ai quasiment pas pris de congé cet été alors 
que pendant ce temps les terrasses des Villes se remplissaient de personnes 
se tapant sur l'épaule. 
J'ai l'impression d'avoir fait "juste", d'avoir été prudente et me voici pénalisée
par une fermeture arbitraire alors que d'autres, les "grands", "les essentiels",
peuvent continuer leurs activités presque sans autre. 
Dans mon arcade, je peux choisir de recevoir qu'une seule personne à la fois, 
on peut se tenir à distance, etc... 
Il me semble donc que j'aurai pu continuer à recevoir ma clientèle, 
à travailler normalement ou presque. 
Certes, je peux prendre des commandes par e-mail ou mettre en place  
un site de vente en ligne... 
Pour celles et ceux qui connaissent mon activité, ils savent 
que le coup de cœur que ce soit pour "une petite carte" ou pour un tableau 
est lui par contre, essentiel. 

Ce qui l'est tout autant c'est que les gens viennent pour 
l'objet mais aussi pour la rencontre "en direct" avec l'artiste. 
Lorsque tout le monde aura fait son site de vente en ligne, 
que tout le monde sera sur son ordinateur pour commander les produits 
venant de très loin, que tout le monde fera du "click and collect", 
les petites enseignes, les artistes, auront disparu... 

Et là certains décideurs, diront: "oui, c'est bien triste, 
ils n'ont pas tenu le coup, la 2ème vague les a emportés. 
Ils auraient dû vendre des pommes ! 
Et eux continueront à toucher leur salaire! 

Mesdames et Messieurs les décideurs, de grâce, ne dites plus à un artiste, 
qu'il n'est pas essentiel et traitez le comme un acteur à part entière 
de notre société. 

Merci



4 novembre 2020 :  
 
À la suite du texte ci dessus (du 3.11.2020) posté également sur Facebook, 
je voulais dire un grand MERCI à chacun et chacune. 
Il y a eu beaucoup de commentaires et vos réactions réchauffent mon cœur. 
Au delà des termes "essentiels, non essentiel" et des notions financières, 
économiques, c'est bien une vision de notre société qui est en jeu.
En catégorisant, étiquetant, mettant de côté une partie de la population, 
on apporte le chaos.. et quand cela vient de nos autorités, 
cela m'apparait comme étrange et consternant ! 
Un des bénéfices de la parole, de l'écrit, de la peinture, du dessin, 
bref de la créativité, c'est le sentiment d'être acteur de sa vie. 
Si mon "petit-bateau-percho" est un peu chahuté cette année, 
je rame sur cette 2ème vague en ayant une bonne santé et en continuant
d’utiliser mon crayon et de dessiner. 
Tout le monde ne peut pas dire qu'il fait ce qu'il aime !
Donc, haut les cœurs, car je sais bien que pour d'autres, 
les difficultés sont autrement plus délicates. 
Merci à tous et toutes. Pendant ce mois de novembre, 
je posterai tout comme je l'avais fait lors du premier confinement, 
mes recherches, mes dessins, et peut-être quelques réflexions écrites 
si ça me démange ! :-) à suivre !


Octobre 2020 en 1 seul coup d’oeil !

 

31 octobre 2020 ... papier découpés qui "chatouillent"
30 octobre 2020 : cartes de fin d'année en préparation.
Elles seront présentées à l'arcade vers la mi-novembre.
Puisque l'on ne peut se rencontrer librement... écrivons... !! 
29 octobre 2020
papiers découpés,  aquarelle, encre pour ces oiseaux en grande conversation. 

25 octobre 2020 heure d'hiver ... c'est fait !
une pendule revisitée à ma manière ! 
24 octobre 2020 - 
 Avais-je  imaginé en arriver à cette composition ?  
Je me suis laissée imprégner par les formes, les couleurs, les papiers, 
mes histoires internes, mon jardin. j'ai tenté de trouver un équilibre 
dans ce monde cactus dans lequel nous sommes. 
L'envie de poursuivre mes collage-painting me taraude depuis plusieurs mois, 
voir des années. Je continue ! 

23 octobre 2020 
détail de "ma balade en pinceaux" d'hier.. 
C'est comme si j'avais été 3 jours en vacances ! 

22 octobre 2020 
aquarelle et autres petits riens  sur papier ancien
pour un monde "cactus" coloré...travail en cours, recherches, esquisse...
travailler, travailler... 

17 octobre 2020 
Pochettes de Dame Perchette 

Canevas, couture et autres petits riens qui permettent à mes dessins, 
mes images de "vivre" sur d'autres supports, le tout imaginé, réalisé 
100% ICI !  Utile et pratique.
13 octobre 2020 Le calendrier 2021 est en là ! 
Il est réalisé en édition limitée à partir de mes travaux de collage-painting.🎨🖌
Certains originaux sont à voir à l'arcade, d'autres auraient dû être présentés 
à l'exposition du printemps de la Palette Carougeoise....
Bref, 2020 en ayant décidé autrement, j'espère de tout ❤️que ce calendrier 
sera le témoin d'une année 2021,...euh...différente de la précédente😉🌹🌹 
Belle journée à tous!
 
10 octobre 2020 

Famille d'éléphants, collage-painting, mixed media,
Image à retrouver dans le calendrier 2021.. En vente tout prochainement !
8 octobre 2020:   émouvant... 
4 octobre 2020  vu sur instagram ...............bythelake


un webzin By the Lake a publié un article sur instagram ! 
merci! chouette, ce dimanche est surprenant !
3 octobre 2020 :  en ce moment en vitrine,  vous verrez quelques exemples de
travaux originaux et le résultat en carte.
... du carnet de croquis à la carte PERCHO...

 

Septembre 2020 en 1 seul coup d’œil

30 septembre 2020 : mixed media sur toile... 
je poursuis mes recherches de collage de papiers sur toile.
J'ai reçu de beaux papiers datant des années 40, 60...
Quel bonheur de découvrir ces blocs, ces carnets de feuilles
quelques peu jaunies.  En les peignant, en les découpant, 
elles retrouvent leur utilité.  Et  je peux m'exercer, continuer, poursuivre 
ce chemin qui m'est si précieux non sans quelques questionnements !  


27 septembre 2020:  Avec ce froid polaire, je travaille sur les cartes 
de fin d'année
22 septembre 2020 
envie de tester des couleurs, juste des couleurs et des
traits.. sans autre idée que de  voir émerger la lumière..
exercice du carnet de croquis ! 
19 septembre 2020 Une carte "merci" pour vos visites, vos mots, vos regards, 
y'a pas un jour sans un message, un échange chaleureux au travers de mon travail. 
En ces jours de septembre, un merci particulier aux personnes 
qui  nous ont quittées. Le lien est indéfectible. 
La tristesse des moments de séparation est là, mais le sentiment de  joie  
d'avoir eu le bonheur de connaitre ces personnes, les côtoyer, les apprécier 
est présent.  MERCI 
15 septembre 2020: Des oiseaux en préparation à l'atelier.

13 septembre 2020...vacances... bonheur de lire,
de peindre dans mon carnet de croquis.. 

7 septembre 2020 : je termine la préparation du calendrier 2021. 
À poser sur votre bureau, réalisé ici à Genève et Carouge, il est composé 
à partir de mes collages-painting sur papieret  sera disponible 
dès le mois d’octobre. Édition limitée.
2 septembre 2020 : 
Des visages, des expressions... sans masque!  
"Mifa" - collage-painting sur toile 
début septembre2020 : l'exposition de la Palette carougeoise 
qui avait été reportée en septembre est définitivement annulée cette année
pour les raisons sanitaires que l'on connait.
Le travail effectué pour ce moment dort dans mon atelier.. qu'en faire..? 
grande question... aurai-je envie, l'occasion de le montrer  
l'année prochaine ? Mon travail avance, mes réalisations aussi.. 
questions !