Archives de l’auteur : admin

Chère Rue Ancienne…

   
Chère Rue Ancienne,
Les travaux qui te monopolisent ces jours me donnent l'occasion de t'écrire,
de parler un peu de toi, avec toi! 
Eh oui, cela fait plus de 20 ans que nous nous côtoyons,
que je travaille au No 6 pour y développer mon activité artistique. 
Je t'ai d'ailleurs découverte en 2001 lors d'une braderie organisée
par la Ville de Carouge où habitants et commerçants se retrouvaient
dans les rues sur 2 jours pour un vide grenier.  
Depuis, je t'ai dessinée, peinte, appréciée, parcourue, 
et mes racines ont un peu poussé par ici! 

Chère Rue Ancienne, tu es une des rues principales au centre du Vieux Carouge,
tu participes activement à l'effort économique de la Cité Sarde. Tu as et avais 
des petites enseignes parfois d'un autre temps, conviviales, populaires.  
Mais ces 10-15 dernières années, je t'ai vue changer, devenir en quelque sorte 
invisible aux yeux des visiteurs. 
Que s'est-il passé ?
Le e-commerce, le tourisme d’achat ? oui, certainement ont changé les habitudes 
de consommation. Mais aussi, pendant des mois, de nombreux travaux décourageant 
le passage de la clientèle. Et par dessus,  des aménagements urbains effectués 
depuis la mise en place de la première phase de la zone piétonne en 2015.Ils 
ont rendu la Place du Marché et la Rue St Joseph si attractives que cela fait 
office "d'aspirateur à visiteurs" ayant pour conséquence de vider les autres rues 
et toi en particulier. 
 
Autrement dit, pendant que le centre ville est choyé (tant mieux pour lui), 
toi, tu es reléguée (tant pis pour toi) aux oubliettes comme d'autres rues 
du Vieux Carouge aussi d'ailleurs. 
Un déséquilibre s'est malheureusement installé et, "deux Vieux Carouge" cohabitent,
celui décoré, animé et l'autre... Pas vraiment équitable tout ça. 
Pour la petite histoire, à la faveur de l'inauguration de la 2ème phase de la zone 
piétonne où des drapeaux flottaient et des arbres en pot ornaient la rue St Joseph, 
j'ai demandé aux autorités quand seraient posées également des décorations estivales
pour toi et pour les autres rues de Carouge.
Il aura fallu 5 mois pour que ma lettre reçoive une réponse, à croire qu'elle aussi 
avait vocation comme toi, de devenir invisible.
Dans cette réponse,...pas de réponse concrète, mais une série de raisons pour dire  
qu'il n'était pas possible de faire quelque chose en période estivale et qu'avec 
le tram à la rue Ancienne  "les possibilités de réalisations sont restreintes".

Aie! Le traaaaaaam !! - oui, il y a le tram et alors?  
Le tram existe depuis des lustres et même des braderies et autres marchés de Noël 
ont pu avoir lieu dans la rue Ancienne! Et le cortège des promotions 
des écoles avec des drapeaux qui ornaient la rue a passé par là pendant des années. 
C'était possible ! 
 
Mais depuis, ces manifestations qui permettaient de faire découvrir nos enseignes  
dans la rue Ancienne, ont été stoppées.(Pourtant, c’était bien avant la pandémie!)

Pour te soutenir,  chère Rue Ancienne, on a alerté la Ville de Carouge 
qu'il ne fallait pas t'oublier, ni les autres rues d'ailleurs! 

On a fait des pétitions signées par 350 personnes tout de même et qui demandaient 
que "Carouge ne s'arrête pas à la Place du Marché". On nous a reçu, souri et... 
rendu le tram en grande partie responsable de l’impossibilité de décorer 
ou d'animer la rue Ancienne. Pas un seul de ces élus n'a dit : 
- que pourrions-nous (re)-faire, malgré le tram, pour agrémenter cette rue 
en matière de déco, d'animation, de manifestations ? 
Les années se suivent et les mêmes réponses arrivent: 
Y'a le traaaaaam !on peut pas !  
Cependant, une magistrate m'a assuré cette année que son "attention est constante 
à l'ensemble du territoire carougeois pour son animation et sa décoration 
tout au long de l'année", (...)"nous y mettons la même énergie et détermination 
pour chaque lieu". 
Ah bon ? les paroles ne seraient-elles pas contredites par la réalité 
du terrain ?  en tout cas cet été, je n'y ai pas vu la même énergie! rien, pas de
décorations estivales et pas d'animation non plus.
  
Mais des travaux,oui ! Des travaux "Tpg" pour les rails endommagés par la chaleur 
de cet été et aussi plusieurs chantiers de rénovation de maisons sont faits. 
C'est  bruyant, poussiéreux, et ces derniers jours, il n'y a plus de tram 
Tiens, on pourrait te décorer?! :-) ah! ah!.

Bref, chère Rue Ancienne, si on continue à ne "rien faire à cause du tram" 
il sera difficile, dans les années à venir, de te garder "vivante" 
au cœur du Vieux Carouge. Il sera difficile pour de plus jeunes artistes, 
artisans de venir s'installer chez toi et d'y faire perdurer cet esprit artistique 
qui apporte "cette âme" à Carouge, âme si particulière recherchée par beaucoup et
applaudie dans les discours politiques! 
Que deviendra ce Carouge des artistes et artisans? Il n'y en a déjà  
plus beaucoup...Ce n'est bientôt plus qu’une belle image du passé.
   
Chère Rue Ancienne, je continuerai à décorer mon arcade, 
à y mettre  devant ma table où des personnes dessinent et 
mes paniers de livres et autres objets de seconde mains cela anime, 
montre que ce bas de rue est sympa !  
Oui, Je continuerai à  faire vivre mon arcade, tant que mon énergie me l'accorde 
et que mon crayon s'amuse.

Mais cela ne suffit de loin pas à retrouver un équilibre entre ce qui se fait 
et s’organise dans l’hypercentre et toi et les autres rues "oubliées". 
C'est les décideurs qui peuvent le faire. Quand ?

Alors,  je le dis encore et encore... je te rêve colorée, animée, joyeuse, 
une rue vivante faisant partie intégrante du Vieux Carouge en matière 
d'animations, de fêtes et de décorations avec des artistes, des artisans, 
des commerçants heureux qui y travaillent et qui peuvent vivre de leur activité! 

Entre "impossible parce qu'il y a le tram " ou "possible parce qu'il y a le tram": 
un état d'esprit & 2 lettres*.


PERCHO 

Ps : voici quelques pistes à utiliser  en période estivale (et toute l'année)
dans toutes les Rues de Carouge et la rue Ancienne en particulier: 

- une signalétique,(toute l'année) 
- quelques rappels des décorations 
de ce qui se fait dans l'hypercentre pour relier 
les rues entres elles,
- une braderie, "habitants et commerçants
 ensemble sur 2 jours" au printemps, 
- quelques pots de fleurs au bas de la rue 
Ancienne et au long de celle-ci 
- une communication ciblée sur les réseaux 
sociaux.  


d'autres articles apparentés... 
une fête de printemps pour tous ? 

Carouge la géante

ensemble ?

* inspiré de Charles de Gaulle
16 novembre 2022 : Pour vivre heureux, vivons caché ?
Cela fait plusieurs après midi que cette camionnette est parquée devant mon arcade. 
Je veux bien concéder que pour le chantier d'à côté c'est nécessaire, 
mais je n'ai vu personne venir chercher du matériel ou en apporter. 
Le van est simplement parqué pendant des heures et mon arcade,rendue quasiment 
invisible, est assombrie une grande partie de l’après-midi.


Ne pourrait-il pas aller parquer ailleurs au lieu de cacher les commerces 
à l'approche des fêtes? À se demander à quoi et à qui pensent celles et ceux 
qui délivrent les autorisations de chantiers pendant ces périodes 
si importantes pour les petites enseignes ? Un peu dépitée
par le manque d'égard et l'indifférence constatée.Mais qu'importe, 
ce n'est pas si important, n'est-ce pas ?

Extraits du livre d’or… un régal !

 

…des soldes chez Percho ?

Voyant mes paniers devant mon arcade,  des visiteurs, 
des gens d'ici ont demandé:  
- ... euh, tu vends des objets, des magazines d'art, des livres ? 
- ... tu fais des soldes "percho" ?
- ... t'arrêtes l'arcade ?

- Eh bien non ! je n'arrête pas mon cheminement artistique, et oui, 
il y a des livres à petits prix, oui, il y a de la seconde-main,
de  petits objets, mais,vous n'y trouverez pas des "soldes " 
de mon travail "percho"! 

Que je vous explique : 
Depuis ce printemps, devant mon arcade, vous pouvez trouver des livres, des
magazines, des objets de seconde-main à petits prix.
Il y a aussi une petite table où celles et ceux qui le souhaitent peuvent dessiner 
ou écrire un petit mot. Je dois dire que de jolies rencontres se passent 
aussi bien avec des petits qu'avec des plus grands. 
C'est une manière d'animer devant mon arcade, de parler "livres",  
d'échanger au travers d'une technique de peinture, de dessiner avec un enfant. 
Tout cela , bien sûr,lorsque le temps le permet. 
 

Mais comme dit plus haut vous n'y trouverez pas des soldes de mon travail !

Là aussi, que je vous explique : 
Ce que vous trouvez dans mon arcade est le fruit de mon travail à la main,
de mon imaginaire.L'élaboration d'un dessin, d'un objet, d'une peinture 
prend souvent plusieurs semaines voir des années ou toute une vie!
Pour vendre mon travail issu de mon expression artistique, 
j'ai besoin d'être complètement en accord avec ce que je propose. 

Si ce n'est pas ou plus le cas, tenter de le vendre ne m'est pas possible,
puisque la réalisation ne correspondrait plus à la sincérité de ma démarche. 
Ce serait comme "se débarrasser" de quelque chose que l'on aime plus, ce serait 
dévaloriser mon travail pour lequel je me consacre depuis des années. 
Je ramène donc l'objet, la peinture dans mon atelier privé, les retravaille, 
parfois les détruis, ou en recycle tout ou partie.

En plus de cet aspect nécessaire à toute création artistique sincère
les peintures, les cartes comme tous les objets "percho" qui sont proposés 
dans l'arcade le sont au prix le plus juste en fonction 
de critères objectifs tels que : 
- le nombre d'heures nécessaires à leur réalisation, 
- le coût du matériel 
- le prix d'un article semblable qui pourrait être trouvé 
en grande distribution ou dans de petites enseignes.
Alors, certes  il n'y a pas de soldes chez PERCHO, mais pas de hausse de prix 
non plus malgré toutes les augmentations que l'on nous annonce ces temps 
et que l'on subit pour diverses raisons.  
Je ne sais pas si cela va durer,on verra bien .. à suivre donc ! 
--------------------------------------------------------------
Vous qui aimez lire, vous qui aimez chiner, passez de temps en temps,
les paniers seront devant l'arcade si le temps le permet. 
Et si en plus vous aimez la peinture, les cartes et les objets 
issus de mon travail, de mon imaginaire, entrez, vous êtes les bienvenus. 
Vous aurez peut-être un coup de cœur pour une carte? Qui sait ?  
Vous saurez qu'elle est faite ici, à Genève et Carouge, 
en grande partie à la main, qu'elle peut en principe et généralement être  
"percho"-nalisée et que vous la paierez à un prix  juste qui respecte 
et valorise le travail d'une artiste !  Et Voilà! 
 
Au plaisir d'une prochaine rencontre,
PERCHO

 

Septembre « 22 » en 1 seul coup d’oeil

Pendant ce mois, j'ai pris quelques jours pour marcher dans les montagnes,
j'ai regardé les nuages,  admiré les paysages, rêvé à une société plus juste... 
J'ai été touchée par le décès de la Reine Élisabeth,comme si son départ montrait 
clairement que l'époque a changé.
J'ai poursuivi un travail avec une série d'empreintes sur la correspondance 
entre ce qui nous est dit, martelé avec des mots savamment choisi 
et la réalité observable contredite par les faits. 
Les échanges de courriers avec des autorités recèlent des trésors
de mots employés pour ne rien dire, et ne rien faire.
Le gargarisme est de rigueur avec des mots qui se veulent rassurants.  
Mais dans la réalité du quotidien de nos villes, aucune amélioration, rien ! 
C'est intéressant à observer  mais pas très prometteur pour l'avenir 
de notre société d'ici et d’ailleurs.
28 septembre 2022 - 30 septembre 2022 
Travail en cours. 
Empreintes, presse et l'odeur des encres...
Série "décalage" sur la correspondance (ou non), du discours donné, 
entendu, écrit et sa crédibilité dans la réalité!

 
 
dernière photo reçue
25 septembre 2022 : un collage-painting chez Susan à Genève [clic]
24 septembre 2022  Reçu une photo de "girafines" 
que j'avais peintes en 2002 .. merci pour la photo ! [clic]
23 septembre 2022 Dans le ciel de Carouge, 

série digitale "nuages blancs"
22 septembre 2022 empruntée au monde d'internet!

20 septembre 2022  - nouvel accrochage,pièces uniques, 
mixed média, collages, empreintes. à découvrir! 
17 septembre 2022 .. ciel, un alligator ! 
Aussi haut placé soit-il, il disparaitra avec le 1er coup de vent ! 




série digitale "nuages blancs"
15 septembre 2022  Chouette, ma Chouette 
dans le Journal Le Carougeois.
13 septembre 2022
Une série de signets..dessins, crayons, peintures
empreintes... bonheur de la créativité.

 
8 septembre 2022:  
le décès de la Reine Elisabeth touche bien au delà du Royaume-Uni. 

Arcade fermée dès le 29 août 2022. Pause pour dessiner, respirer...
De retour vendredi 9 septembre 2022 : 14h-18h
Ouvert le samedi du Jeûne Genevois (10 septembre2022): 10h-15h
Reprise, dès le 13 septembre 2022, des horaires habituels
8 septembre 2022  
Empreintes, monotypes sur papier.

 
4 septembre 2022 "...Même le vent ne saurait chasser la force 
des souvenirs, parfums éternels de tendresse, d'espoir 
pour un monde apaisé."🖌🎨  PERCHO 
 
 série digitale "nuages blancs"
3 septembre 2022 
Faire une pause a du bon!
Je teste des éléments graphiques, des animations! 
    
bon c'est balbutiant, pas graphiste, juste artiste ! 
mais ça bouge et c'est ce que je voulais !
2 septembre 2022 Un pas après l'autre, suivre sa ligne...
Au fil des jours, colorer la Vie.  Affaire d'équilibre. 
série digitale "nuages blancs"
1er septembre 2022
 Aquarelle du Carnet de croquis 
et  "une Mini rock balancing" ou en français, (!) 
"pierres en équilibre".

Sur un chemin de montagne, 
j'ai trouvé une mosaïque de pierre que quelqu'un avait disposé 
avec patience. Je n'ai pu m'empêcher d'ajouter une pierre à ma façon.
Sur le chemin du retour, la mosaïque et ma pierre avaient disparu. 
Espérons que cela aura fait plaisir à quelqu'un !

vos photos en Suisse

25 septembre 2022  un collage-painting chez Sue, en bonne compagnie, à Genève..
merci pour la photo!

clic sur « i » pour connaitre les légendes des photos